BikingMan : l'ultra-distance comme retour aux sources du cyclisme

C'est en 2015, alors qu'il traversait la Cordillère des Andes avec son vélo lourdement chargé que l'explorateur Axel Carion eu l'idée. Une idée qui sent la sueur dans le froid, les jambes lourdes et la fatigue : créer un championnat de course ultra-distance sans assistance à vélo. Quelques mois plus tard, retour dans la cordillère des Andes pour Axel et les 17 participant.e.s de la première épreuve test, l'IncaDivide. L'aventure BikingMan était née.

© Didier Martin / BikingMan

Ultra-distance cycliste : c'est long comment ?

Il n'y a pas de définition officielle d'une épreuve d'ultra-distance et c'est peut-être parce que l'essentiel est ailleurs, au-delà des statistiques. L'ultra-distance à vélo, c'est déjà un état d'esprit aventurier et débrouillard, surtout lorsqu'on est en autonomie totale et donc sans assistance extérieure. Une nouvelle forme de compétition, loin des pelotons et des boucles de critérium à enchaîner le coeur au bord des lèvres. En ultra, on est plutôt Gleb Travine (tour de l'URSS à vélo en 1927) que Julian Alaphilippe et les légendes du BikingMan s'appellent Jacques Barge (69 ans et 8 fois finisher !) ou encore Helle Bachofen.

Oui mais c'est long comment ???!! Une épreuve d'ultra-distance à vélo c'est long comme plusieurs jours à pédaler sans trop dormir voir même plusieurs semaines à pédaler sans trop dormir non plus. Par exemple, 2 monuments de l'ultra cyclisme sont :

  • La Transcontinentale Race : environ 4000 km à travers l'Europe en autonomie. Compter deux semaines.
  • La Race Across America : 4828 km et 53340 m de dénivelé exactement entre la Louisiane et le Maryland avec assistance mobile. Le premier met environ huit jours, le dernier 13 jours.

Hors compétition, les ultra-cyclistes semblent s'accorder pour un ticket d'entrée dans le monde de la longue distance à partir de 200 km parcourus en une journée. Une nouvelle dimension s'ouvre alors en enchaînant longues journées sur le vélo et très longues nuits à pédaler. À vous alors les immenses traversées de massifs et itinéraires mythiques de plusieurs centaines de kilomètres le temps d'un week-end entre amis ou d'une semaine de congé.

BikingMan : un format "sprint" à la fois rapide et exigeant

Pour 2021, le format retenu sur les sept épreuves est de 1000 km pour 15000 à 23000 m de dénivelé positif. La barrière horaire est de 120h soit cinq jours maximum pour rallier la ligne d'arrivée. Oui oui, vous avez bien calculé : si vous n'êtes pas en mesure d'aligner au minimum 200km par jour pendant cinq jours consécutifs, il vous faudra encore enchaîner quelques milliers d'heures d'entraînement, ou tout simplement de belles et longues sorties pour parfaire votre (ultra) endurance.

Avec de telles distances à parcourir, le secret pour rejoindre l'arrivée dans les temps n'est pas de tenir une vitesse moyenne démoniaque mais plutôt d'être capable de rester le plus longtemps possible sur le vélo en minimisant les temps d'arrêt.

Comme on dit : "Qui veut rouler longtemps, roule lentement !"

Pédaler pour voir du pays

L'ultra-distance cycliste, ce n'est pas pour le plaisir d'empiler les kilomètres sur un profil Strava. C'est surtout s'en mettre plein les yeux et faire le plein de bonnes ondes offertes par des paysages superbes au petit matin.

Et en matière de paysages, Axel Carion semble en connaître un rayon. Il conçoit et teste personnellement tous les itinéraires proposés au BikingMan, de préférence avec une petite équipe de rouleurs expérimentés. Jetez un oeil au repérage de la première édition "France" qui partira le 21 juin, ça vaut déjà le détour !

Le reste du calendrier 2021 finira certainement de vous mettre l'eau à la bouche (2 bidons de 750 ml exactement):

  • 7 juin : Corsica #4 "La montagne dans la mer", 1000km, 18000m de dénivelé positif (D+), 5 jours
  • 21 juin : France #1 "Sur la route des cols mythiques", 1000km, 20000m de D+, 5 jours
  • 19 juillet : X #1, épreuve surprise réservée aux finishers
  • 9 août : Aura #1 "Pédalez entre les Volcans", 1000km, 19500m de D+, 5 jours
  • 6 septembre : Euskadi #1 "Les Pyrénées sauvages", 1000km, 23000m de D+, 5 jours
  • 4 octobre : Portugal #3 "La pointe de la péninsule Ibérique", 1000km, 15000m de D+, 5 jours
  • 1er novembre : Brazil #1 "La biodiversité la plus sauvage", 1000km, 17500m de D+, 5 jours

Le calendrier est bien entendu susceptible de changer pour s'adapter aux évolutions de la situation sanitaire. Retrouvez toutes les dates sur le calendrier officiel.

Bien se préparer pour profiter de l'aventure

© David Styv / Didier Martin / BikingMan

Vous l'avez compris, le défi d'un BikingMan est de taille et ne s'aborde pas à la légère. Pour la préparation du matériel et du cycliste, l'académie BikingMan est également une mine d'informations sur la longue distance.

Axel Carion anime également une chaîne Youtube riche en conseils et tests.

Une aventure humaine

Un BikingMan se pédale principalement en solo (il est aussi possible de s'aligner en duo mais rouler en peloton est interdit). C'est donc une aventure solitaire, un retour à soi, une parenthèse dans de nombreuses vies au planning aussi chargé qu'une sacoche de selle trop petite. Courir un ultra n'en demeure pas moins une aventure humaine, un partage avec les autres concurrents et un staff aux petits soins. Axel conseille même d'intégrer dès le début les proches et les amis au processus de préparation d'un BikingMan. Avec la fatigue et la douleur s'ouvrent le coeur et les sens. Une expérience hors du commun qui unit aujourd'hui une communauté toujours plus grande de cyclistes qui ont surtout d'ultra l'humilité, la passion du vélo, la soif de découverte et de partage.

Pourquoi le BikingMan et l'ultra cyclisme en général se présentent-t-ils comme un retour aux sources du cyclisme ? C'est certainement car le vélo, avant d'être un outil de performance, était surtout un outil d'exploration pour aller loin et longtemps. Visiblement, ce retour aux sources parle à beaucoup de cyclistes vue l'explosion récente du gravel (voir notre sélection de 7 courses de gravel à faire en France en 2021) et des courses longue distance. Cette année ce ne sont pas moins de 20000 cyclistes qui ont tenté de s'inscrire aux courses BikingMan. Prenez le temps de l'aventure mais ne vous endormez pas : la quasi-totalité des épreuves BikingMan 2021 affiche déjà complet !

Poster sur mesure de la French Divide par Majorfeat
Qu'est ce que c'est Majorfeat ?
Un service qui vous aide à immortaliser par des posters cartographiques sur-mesure les souvenirs de vos meilleures aventures en gravel (ou à pied, sur l'eau ou dans les airs) et de vous inspirer à planifier les suivantes.